Deliciously Evil :: Administration :: Personnages :: Personnages validés :: Maîtres

Estellise d'Alviane ; Sois fier d'être mon esclave... [Terminé]
Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Race du personnage : Vampire
MessageSujet: Estellise d'Alviane ; Sois fier d'être mon esclave... [Terminé] Mer 20 Déc - 18:20
Estellise d'Alviane
ft. Lust de Fullmetal alchemist

Âge : 350 ans ans
Orientation sexuelle : bisexuelle
Race : vampire
Groupe : Maître
Pouvoir : Mnémonisme
Estellise à une mémoire absolue et un sens du détail hors du commun. Elle retient et restitue si bien les petites choses qu’elle peut apprendre n’importe quoi par mimétisme que ce soit des gestes ou des concepts. Grâce à ce pouvoir, elle a développé de nombreux talents, surtout dans le domaine des arts, et se targue d’être une personne excessivement cultivée.
Cependant, ce pouvoir a deux inconvénients majeurs : Estellise ne sait pas se surpasser. Apprendre est tellement instinctif pour elle qu’elle ne sait pas faire autrement. Elle est donc condamné à ne jamais être meilleure que les autres malgré la multiplicité de ses talents. Pour progresser il faut soit que son modèle progresse, soit qu’elle s’en trouve un autre meilleur. Pour les même raison, en tant qu’artiste, Estellise a une deuxième frustration : celle de n’être jamais originale. Elle a beau ne pas copier, elle dessine comme quelqu’un d’autre, elle joue comme quelqu’un d’autre, elle danse comme quelqu’un d’autre, ses œuvres n’ont aucune personnalité propre à elle, ne traduisent pas qui elle est, lui laissant un continuel sentiment d’inachevé.

De plus, entre savoir-faire quelque chose, et utiliser cette connaissance approprié au bon moment, il y a un monde. Estellise n’a pas les réflexes des combattants, leur analyse des situations de dangers, elle aime prendre le temps de réfléchir et manque de spontanéité ce qui rend son pouvoir totalement désuet pour tout ce qui demande une exécution trop rapide, là, il n’y a pas de secret : il faut s’entraîner pour que le geste soit non seulement parfait, mais aussi vif.

Enfin, c’est plus une contrarié qu’un réel inconvénient, mais Estellise n’oublie rien. Sa mémoire est donc saturée de choses inutiles qui l’agace. Imaginez-vous incapable d’oublier une chanson débile à la virgule près…
Caractère


Estellise est une personne très policée. La première chose qui saute aux yeux quand on lui parle ou même quand on la regarde de loin, c’est à quel point elle fait attention à ses manières. Elle connaît sur le bout des doigts toutes les règles de l’étiquette et met un point d’honneur à l’appliquer au quotidien, ne supportant pas l’impolitesse, la vulgarité et le manque de respect. D’ailleurs même son langage est très maniéré et les gros mots ne font pas parti de son vocabulaire elle préfère les expressions ridiculement colorées. Intransigeante avec elle même, elle l’est également avec les autres, et notamment ses esclaves.

Estellise n’est pas cruelle, elle aime en réalité beaucoup ses esclaves, à ses yeux ce sont des animaux de compagnie et elle les traite donc avec la même affection et le même soin. Souvent, elle passe des heures à les cajoler, en laisse un dormir au pied de son lit ou venir poser sa tête sur ses jambes pour caresser ses cheveux pendant qu’elle lit, mais par contre, elle ne tolère aucun écart, aucun manquement aux règles de bienséances et aux règles de sa maison. Les sanctions chez elle tombe aussi sûrement que les récompenses, sa discipline est toujours implacable est aussi fastidieuse que nécessaire car on ne badine pas avec le respect qui lui est dû.

Posée et calme, Estellise ne se lâche que pendant ses parties de jambes en l’air ce qui créait un fort contraste avec sa tranquillité habituelle. En dehors de ces moments de luxure où elle peut devenir particulièrement sulfureuse, elle est en effet toujours pondérée et sérieuse, même sa colère est  maîtrisée, froide, ce qui ne la rend que plus effrayante car si elle paraît tranquille elle n’en reste pas moins une personne habituée à être entendue et obéie. En fait, elle a toujours eu tout ce qu’elle voulait sans faire d’effort ce qui la rend particulièrement orgueilleuse mais aussi capricieuse. Elle ne supporte pas qu’on lui dise non, elle ne supporte pas l’échec et d’ailleurs elle est si mauvaise perdante qu’elle ne perd jamais, ne serait-ce que dans sa tête. C’est aussi pour cette raison qu’elle est un tantinet manipulatrice : ce n’est pas toujours en prenant un ton impérieux où en alignant les billets que l’on obtient ce qu’on veut…

Enfin, Estellise aime les belles choses. Elle pratique un nombre faramineux d’art : la peinture, la musique, la danse, l’écriture, l’escrime… son pouvoir lui permettait d’exceller dans de nombreux domaine sans réels effort. Pourtant, malgré l’admiration qu’elle suscite elle est toujours frustrée par ses œuvres, toujours frustrée de ne pas réussir à exprimer sa propre personnalité dans tout ce qu’elle fait. Au delà de la culture, elle sait néanmoins apprécier les petites choses : les fleurs, les jolies paysage, les belles pâtisseries, la mode ou même des choses beaucoup plus lubrique comme le bondage qu’elle élève au rang d’art, allant parfois jusqu’à peindre ses créations ainsi entortillées dans les cordes.

Sujette aux maux de tête, Estellise aime le calme et si elle sort régulièrement de chez elle, cela ne l’empêche pas de ne pas se sentir à l’aise dans les endroits trop fréquentés ou très bruyant, il y a beaucoup trop d’informations, beaucoup trop de détails qu’elle voit et qu’elle remarque sans le vouloir et qui sature son esprit de pensées inutiles….

Physique


Estellise est une femme fort voluptueuse qui a parfaitement conscience de ses charmes et sait pertinemment comment les mettre en valeur. Elle marche avec la sensuelle assurance d’un mannequin, elle tient sa tête droite et altière à la manière d’une princesse, et elle sourit comme une star de cinéma. Incarnation de la grâce et de l’élégance, Estellise passe souvent des heures à se préparer, ne négligeant aucun détail pour que sa tenue soit aussi avantageuse que son physique. Robes moulantes ou ancienne, courte ou longue, fendue ou pas, elle varie les styles selon ses humeurs mais une chose est sûre elle aime exhibée sa poitrine dans des décolletés audacieux et charmeurs. Ses épaules sont également souvent dénudé, un trait d’humour qui lui est propre vu l’amour des vampires pour les carotides, et puis, c’est tellement sensuel une épaule quand on laisse happée par la courbe... Des courbes justement elle en a, de ses longues jambes finement sculptées à ses callipyge sans oublié son indécente poitrine, Estellise est l’essence de la féminité et elle n’hésite jamais à en jouer.
Au delà de ses formes plantureuses, Estellise se targue d’avoir une magnifique chevelure aux mèches d’un noir profond qui contraste parfaitement avec l’albâtre de sa peau. Fière de sa crinière, elle les porte très long, parfois lâche comme une auréole de ténèbre autour de sa taille, parfois en chignon élaborée pour encadrer son visage, tout est une question de circonstance.


Histoire


Sois belle, soit gracieuse, soit bien élevée, soit talentueuse et tais-toi. Ces commandements guident encore la vie d’Estellise aujourd’hui, ancrée dans son âme par des siècles d’éducations rigoureuses et intraitable. Ses parents n’ont jamais été tendre avec elle, ils avaient connu le monde d’avant, la violence, la sauvagerie de leurs pairs, ils s’étaient taillé une part de la conquête sous la houlette des brillants généraux et maintenant ils voulaient conservé cette place durement gagnée, cette civilisation qui leur donnait l’impression d’être au dessus des autres. C’était ironique de les voir médire des humains, de leur faiblesse, de leur infériorité tout en s’appropriant toute leur grandeurs et en cherchant à la transmettre à leur fille.

Pour autant, malgré l’implacabilité de son père, la sévérité de sa mère, dire qu’Estellise a eu une enfance malheureuse aurait été un mensonge. Elle avait tout. Peu de tendresse mais ses parents étaient bel et bien là, l’éducation, l’argent, le pouvoir, une place dans le monde. Elle avait tout, et son don lui donna plus encore. Vu la nature de son pouvoir elle se souvient parfaitement du jour où elle a compris. Elle avait toujours eu des facilités d’apprentissages mais c’est via la musique qu’elle montra l’étendu de ses capacités. En apprenant à jouer du piano, en quelques jours, sans pratiquer, juste en regardant d’autres gens jouer alors qu’elle était encore très jeune. Ses petits doigts ne lui permirent pas de faire démonstration sur le grand piano mais sur son jouet lui. Ce ne fut pas totalement parfait, elle manquait de dextérité, mais elle connaissait les mouvements, les enchaînements, les variations de concerto de plusieurs heures. Juste pour les avoir regardé.

Ce fut sa fierté et sa malédiction. Exhibée comme une bête de concours, elle bâti petit à petit un orgueil incommensurable de cette faculté d’apprentissage hors du commun, de cette mémoire qui jamais ne lui faisait défaut. Une décénnie et elle savait danser, peindre, parler trois langues et faire de l’escrime. Un siècle encore et elle s’ennuyait à mourir. Tout était trop facile. C’était frustrant de voir le monde d’en haut, de trouver le monde entier lent, le monde entier, même ses parents. De ne plus savoir quoi apprendre ou de ne plus savoir pourquoi on apprend. De lire des livres médiocres qu’elle n’oubliait jamais, d’entendre des chansons insipides qui se gravaient dans sa tête. De se souvenir avec précision de toutes ses punitions depuis sa plus tendre enfance, de tout ses échecs.

La lassitude fut son premier fléaux. Celle du regard des autres, celle des exhibitions. Elle ne retirait plus de plaisir, plus de fierté à briller, juste un amer sentiment d’être si loin au dessus des autres que plus personne ne pourrait jamais l’atteindre, la toucher.

Elle finit par s’émanciper de sa famille en gardant des liens froids mais cordiales avec ses parents, vivant dans le luxe et la débauche pour donner un sens à son existence si vaine sans succès.

Un siècle encore, et elle comprit enfin qu’elle avait ses limites. Tout avait commençait par la musique, tout continuait par la musique. C’était un humain, si faible, si éphémère. Il jouait bien moins bien qu’elle, mais son piano avait une sonorité si différente de la sienne. Une touche fascinante qu’elle ne parvenait pas à comprendre même si elle l’imitait à la perfection. Une touche qui changeait chaque fois, jusqu’à ce qu’il devienne aussi bon qu’elle, meilleur. Un génie dans son domaine, un passionné, un vrai. Un de ceux qui s’entraîne sans relâche et qui aime ce qu’il fait. Quelqu’un qui n’apprend pas comme elle mais qu’elle ne pouvait pas dépassait, qu’elle était condamner à suivre, toujours impressionnée d’être allé plus loin, dans un futur qu’elle ne concevait même pas.

Elle s’était toujours sentit au dessus de tout le monde, mais à ce moment, elle comprit que elle même était limitée, et quelque part ce constat était aussi frustrant qu’exaltant. Au moins avait-elle une raison d’essayer d’avancer dans son existence.

Un peu de vous


Code du réglement : Validé par Joya^^
Âge : 22 ans
Un peu plus de vous : DC de Amber

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Race du personnage : Vampire
MessageSujet: Re: Estellise d'Alviane ; Sois fier d'être mon esclave... [Terminé] Jeu 21 Déc - 0:57
Yop, je signale que ma fiche est finie, en espérant qu'elle vous plaira !

*envoie un bisous sexy*

_________________


♫ Maîtresse de BDSM & artiste raffinée : Estellise d'Alviane
Mon manoir à Ottawa
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://deliciouslyevil.forumactif.com
Race du personnage : Démon of the démon
MessageSujet: Re: Estellise d'Alviane ; Sois fier d'être mon esclave... [Terminé] Jeu 21 Déc - 18:18


Validation

Félicitation, tu es validée. Tu fais partie du groupe Maîtres.

Tu peux faire ta demande de maître ou esclave, lieux, métiers et RPs ICI
Amuses toi bien!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Estellise d'Alviane ; Sois fier d'être mon esclave... [Terminé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Deliciously Evil :: Administration :: Personnages :: Personnages validés :: Maîtres