Deliciously Evil :: Administration :: Personnages :: Personnages validés :: Maîtres

Recherche ma tendre fille adoré (terminé)
Aller en bas

avatar
Flamme bleue
Flamme bleue
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Recherche ma tendre fille adoré (terminé) Dim 17 Déc - 9:14
Vlad Kadren
ft. Okumura Rinde de Blue Exorcist

Âge : 500 ans
Orientation sexuelle : Hétéro
Race : démon
Groupe : maître
Pouvoir : Vlad à le pouvoir des flammes et de la paralysie, si il le décide il peux vous touché et vous figé sur place pendant une durée de 1 heure, votre pensée est la seule libre. En plus de ce don particulier il peux vous faire prendre feu, il lui suffit pour cela de posé un seul doigt sur votre corps et voilà de jolie flamme bleu qui sortirons de votre corps.
Caractère


Vlad est au premier regard fort sympathique, mais ne vous laissé pas prendre au jeu, il vous manipule, et ce, sans ce caché, fourbe et sans aucune limite dans ce qu'il recherche. Il est un démon donc ça vas de pair avec certaines choses, la perversité est la méchanceté son ses mètres mots, mais il ne vous frappera pas non, le mieux est l'humiliation. Vlad se sert en général de sa possessivité pour dire que ce qui est à lui l'est définitif, pour autant, il sait ce montré gentil, mais pour ça soyez sûr de ne pas l'arnaquer, les conséquences serais fort fâcheuses. Il ne pense qu'as sa personne, pour autant il sait quand il le désire ce montré gentil, comme toujours il y a un prix à payer pour cela, son humeur ne change jamais, il se montre toujours aimable mais par-derrière ce masque se trouve un démon qui pourrait vous prendre en grippe et vous montrez que la vie peut-être un enfer.

Physique


Mesurant un bon mètre quatre-vingt-dix, le gaillard est musclé malgré le fait qu'il semble fluet. Il aime s'habiller propre, si une tâche gâche son ensemble il se change en entier. N'ayant pas de traits particuliers, il semble jeune malgré son âge, mais c'est aussi une particularité de démon. Vlad aime en particulier sa veste en cuir qui semble résisté à son feu. Sinon mis à part ses yeux bleus et sa chevelure en pétard permanente il ne montre rien de bien étrange.


Histoire


Retrouver mon enfant, revoir ma chaire et mon sang, voilà mon but final, qui je suis ? Un père qui ne s'arrêtera jamais pour revoir sa fille.

J'ai un passif de cinq cent ans, bien avant que le monde ne change, je vivais dans un lieu que l'on nomme enfer, né de la haine et de la fourberie, je n'ai pas connus bien autre chose que cela, pour moi, c'est un mode de vie à part entier. Conservant tout de même un Coeur, j'appris assez rapidement à offrir le malheur autour de moi, je sais manipulé, je suis du genre pas très sympas dit-on, mais que cela ne vous rebut pas, si on me le demande gentiment, voir très gentiment, je me montre conciliant.

Pendant une longue période, donc je grandis dans mon propre enfer, un jour, une guerre farouche eut lieu, le monde des démons entra en conflit avec celui des cieux et de ça, il resta un nouveau monde, remplis maintenant de toutes sortent de races, bien que certain, soit devenus des esclaves, d'autres des maîtres, et ainsi de suite, pour ma part, j'étais devenus un maître. Mon histoire pourrait ce stopper ici, je vis une vie simple, mais non, j'ai eut une fille que je chéris, que j'aime, qui m'appartiens et qui ne dois absolument pas disparaître.

Pendant les premiers temps que j'acquis ma maison, je ne voulais que personne ne vienne me gêner dans mon cocon, mais voilà la solitude pèse, même pour un démon. Je me décidai donc à prendre sur moi et de me choisir une esclave, pendant un temps, j'écumai les marchés pour me trouver ma perle rare.

Alice, une lamia, certes le bas de son corps est une longue queue, pleine d'écailles, son caractère est quant à lui une catastrophe, je me demande comment j'ai pus poser mon choix sur cette furie rampante, enfin ce qui est fait est fait me direz vous. Alice arriva donc chez moi et ce ne fût pas tout rose, loin de là croyez moi, nous n'arrêtions pas de nous chamailler pour un oui ou pour un non, rien de ce que je faisais ne lui plaisait, elle ne voulait jamais baisser l'échine devant moi. J'explosais de colère assez souvent en ce temps, que de merveilleux souvenirs, je souris rien que d'y repenser. 

Par un heureux concours de circonstances, Alice et moi on aimaient au moins une même chose, faire la fête, voilà qui au moins nous rapprochât, lentement, mais sûrement, puis avec le temps et de la patience, ce que je n'est pas, en fait, je la maltraitais à chaque fois, je ne m'en cache pas. Bref au bout d'un moment ma lamia s'assagit et enfin la communication commença à se faire, doucement, lentement, mais sûrement.

Je trouvai enfin la clé qui la fit doucement changer pour enfin devenir une esclave soumise, ce fut long, laborieux et surtout plus d'une fois, je dus me retenir de pas lui exploser la tête comme un bouchon de champagne. Je ne suis pas patient pour un rond, mais pour ma lamia je fis l'effort de tenter de la comprendre, bien que je ne compris pas grand chose à sa façon de penser en fait. Puis un jour vins ou elle et moi, nous découvrions ensembles que ce qui nous rapprochaient le plus est en fait l'amour qui s'était fait entre elle et moi.

Chose improbable au départ, il finit par fleurir, mais pas d'un coup, non, ce fût long et laborieux, remplis de larmes et de souffrance, sa souffrance, parce que moi, je n'avais pas grand chose à craindre de sa personne, je connaissais son pouvoir et j'avais fait en sorte de lui faire enlever, donc son venin et devenus obsolète. Je ne voulais pas me faire mordre par ma lamia, donc sans son accord, je lui ai fait retirer ses poches à venin ainsi que ses crocs, privée de ça elle ne pouvais plus faire grand chose contre moi.


Cette farouche lamia s'attendris lentement et sûrement, par la même occasion, moi de mon côté, j'en fis de même. Lentement, nos échanges se firent plus tendres et doux, je ne la frappais plus, je lui disais des mots tendres, et finalement elle finit par m'offrir son corps et son coeur, un véritable amour était né dans un chaos qui au départ n'annonçait pas du tout ce revirement.

Notre amour fût assez fort pour nous faire la surprise de nous donner un enfant, oui, je suis devenu le père d'un magnifique bébé, Alice lui donnât le nom d'Aphrodite, je consentis à accepter ce nom. Pendant la première année de sa vie, je laissai Alice s'occuper du bébé sans plus rien faire d'autre, mais mon coté possessif refit surface au moment de sa première année de la petite, je la pris donc sous mon aile ne la laissant jamais seule, je ne lui offrais que peu de liberté, son seul droit, être avec sa mère seule, sinon pour chaque chose de la vie, j'étais là, elle voulait sortir et bien, je l'accompagnais, elle voulait voir un magasin, j'étais là.

Je pris à ce moment de ma vie la décision qui détruira tous, mais ça je ne le saurais que trop tard. Le coeur de ma petite m'est précieux et je décidai qu'elle sera ma prochaine partenaire, je prendrai ce précieux trésor qu'est sa virginité, j'en informai sa mère qui accusa le coup, mais ne dis mot. La lamia vindicative ne se montras pas le moins du monde.

Pendant la période de son enfance, Aphrodite grandis avec l'amour de sa mère et celui de son père, la petite souriante est insouciante de la décision que j'ai prise, sa mère lui apprend le respect dut à son rang qui est celui de l'esclave, car oui, elle a beau être ma fille elle est né esclave. Je profitais pour ma part de ma fille en l'éduquant tel que cela devait l'être pour une esclave lui apprenant à lire et écrire, je n'avais plus rien du démon que j'étais par le passé, mais voilà la catastrophe allais venir fut semé bien plus tôt à la naissance de ma fille.

Mais voilà le poison faisait son chemin lentement dans le Coeur de sa mère, malgré qu'elle restait soumise à moi, elle ne s'approcha plus de la porte de ma chambre, je dormais seul et dus trouver un substitue à mon manque d'amour, je n'avais plus passé de nuits torride avec Alice. Tant pis pour elle me dira vous, mais ça rongeait aussi mon âme.

Enfin le jour que j'attendais depuis si longtemps arriva, le moment de ma vieille promesse se fit jour. Aphrodite allait fêter ses seize ans, je venais de lui acheter une superbe robe tout en prenant soin de lui prendre aussi un collier en or, ma fille mérite ce qu'il y a de plus beau. Mais dans la vie tous ne vas pas comme on le voudrait malheureusement le destin me joua une farce qui me ronge encore le coeur à ce jour.

M'approchant de la cuisine par l'odeur qui m'attire tel un aimant, je vais pour ouvrir la porte quand j'entends la voix de ma compagne qui je ne sais pourquoi envoie ma fille dans sa chambre, ah, mais oui, c'est aujourd'hui enfin, je vais prendre ce que j'ai promis il y a un moment. Allez savoir pourquoi parce la douce et tendre Alice cette fois laissa la place à celle qui était il y a encore quelques années.

Oh, quelle ne fut ma joie de la voir ainsi, j'en aurais presque une seconde fois tombé amoureux d'elle, mais voilà elle en décida autrement. Ma douce amie se jeta sur moi avec un couteau en direction de mon Coeur, je n'esquivai pas le geste, mais ma colère qui s'était éteinte au moment de notre amour sincère se réveilla de sa torpeur. Mon pouvoir la paralysa et tendit que je la prenais dans mes bras en pleurant, je sentais qu'elle voulait fuir, hurler, mais la paralysie la coinçait à jamais dans ce torrent de flamme qui la consumait.

Je la fit donc s'éteindre de ma main, triste, malheureux je perdre mon unique amour, j'en ai le Coeur gros, mais bon, c'est pas tout ça, mais moi, j'ai une capsule à faire sauter. Aphrodite papa arrive. Je vais dans la chambre de ma fille, mais ne trouve que le vide, je penche la tête la cherchant, mais voilà la maison est vide, alors qu'il y a peu encore son rire se faisait entendre. Je commence à être inquiet puis fouillant encore et encore, la nuit passe sans plus rien, j'explose de colère et fait brûler ma maison de rage. J'ai perdu ma femme et ma fille, non ma fille, je vais la retrouver, lui faire comprendre que papa n'est pas content, lui faire roussir le poil des fesses, je me le jure.

Je prévenus des amis que j'ai dans le clan des lycans, et des démons, je mis sa tête à prix, mais attention interdit de lui faire du mal, interdit de la toucher, je me réserve ce plaisir, je vais lui faire payer chère le fait qu'elle est quitté son adorable papa.

L'attente fut longue, si longue, je devins un marchand d'esclaves qui fit fortune, mes recherches ne s'arrêtaient pas pour autant ma fille unique, jamais je ne la laisserais à autrui, elle est à moi ma fille. Un jour, alors que je prenais de l'âge, et oui un an de plus sans ma fille, au total six ans que je ronge mon frein inquiet que je suis pour elle, un ami lycan m'avertit qu'une personne ressemblant à ma fille avait été vue. Enfin une bonne nouvelle, je ne cherchai pas à comprendre pour partir sur-le-champ, je ferais n'importe quoi quand il s'agit de ma tendre fille que j'aime.

Un peu de vous


Code du règlement : Validé par Joya^^
Âge : Pareil que seti
Plus sur vous : DC de seti et prédef d'Aphrodite

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://deliciouslyevil.forumactif.com
Race du personnage : Démon of the démon
MessageSujet: Re: Recherche ma tendre fille adoré (terminé) Dim 17 Déc - 16:39


Validation

Félicitation, tu es validé. Tu fais partie du groupe Maîtres.

Tu peux faire ta demande de maître ou esclave, lieux, métiers et RPs ICI
Amuses toi bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Deliciously Evil :: Administration :: Personnages :: Personnages validés :: Maîtres