Deliciously Evil :: Administration :: Personnages :: Personnages validés :: Maîtres

Grégoire, Général Lycan
Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Race du personnage : Lycan
MessageSujet: Grégoire, Général Lycan Jeu 9 Nov - 21:08


AVATAR
Avatar : Muzaka de Noblesse
DC ou TC ? : TC d'Anthony Haggel et d'Aldéas Arinawel
Âge : 535 ans
Orientation sexuelle : Hétéro
Race : Lycan
Groupe : Maitre

PHYSIQUE
Grégoire est un homme qui semble avoir la trentaine, un peu plus. Le vieillissement des lycans est très particulier, et ce n’est que depuis quelques décennies qu’on commence à apercevoir quelques traits tirés sur son visage. Particulièrement grand, pour son un mètre quatre-vingt dix-huit, il à un corps particulièrement musclé, laissant souvent son torse apparaître. Ses cheveux sont d’un bleu électrique, coiffés en épi sur son crâne tandis que de longues mèches descendent derrière et devant son visage. Son corps et parsemé par endroit de touffes de poils que l’homme laisse apparaître, fier de ses attributs lycans. Son regard est dur, tout comme son visage qui est fin mais aux traits marqués.

Il possède de nombreuses cicatrices sur le corps, une large sur le torse représentant une griffure qu’un autre lycan lui à infligé, plusieurs le long des bras ainsi qu’une large cicatrice sur le visage. S’habillant habituellement de vêtements sombres qui mettent en valeur ses cicatrices et son physique, afin de lui donner un air intimidant, Grégoire n’est pas du genre à s’empêtrer d’accessoires ou d’autre futilités.

CARACTERE
Le caractère de Grégoire est complexe, car l’homme n’est pas le même dans le privé qu’au sein de la communauté. Mais tentons de le décrire.

Ce qui caractérise en premier lieu Grégoire, est qu’il est quelqu’un de fier. De très fier. Sa force de caractère inflexible même dans les plus grandes difficultés de sa vie, croyant dur comme fer en ses capacités et en ceux de son clan ont fait de lui l’incroyable chef de guerre que tout le monde apprit alors à respecter.

Inflexible est un mot que lui sied bien. Ses objectifs sont clairs, et l’échec n’est pas tolérable. L’abandon l’est encore moins, et jamais le lycan ne l’acceptera. Que ce soit de lui ou d'un de son clan. Grégoire est quelqu’un qui laisse aller ses pulsions de violences et de sang qu’au moment où la lune est haute dans le ciel. Car sinon, l’homme a su faire preuve d’une grande maîtrise de ses émotions et de son comportement. C’est de cette maîtrise qu’il a réussi à tirer le meilleur de son peuple et d’en faire une armée redoutable et crainte, transformant les bêtes féroces en armes de guerre. C’est aussi du au fait que Grégoire est un homme cultivé, intelligent et surtout attentif. Prennant toujours en compte toutes les options et toutes les situations, il n’agit que sur le tard, mais ses actions sont toujours impitoyables et sans échec possible.

Pour Grégoire c’est un fait, les lycans sont la race la plus fière et la plus honorable qui existe et si certaines comme les démons sont dignes de régner avec eux, d’autres, comme les vampires ou encore pire, les esclaves, n’ont comme privilèges que de simplement vivre ou mourir.

Et pourtant, Grégoire reste quelqu’un de juste. Dans le contexte des maîtres. Car pour lui, tout le monde, même un esclave, à le droit de se faire entendre. Mais tout à un prix: La force. Grégoire ne jure que par la force de ceux qu’il cotoie, et pour lui, seuls les plus forts survivent, alors seuls les plus forts se font entendre. Il lui est déjà arrivé d’épargner un esclave qui avait défait l’un de ses hommes en guise de défi. Car même si il n’a que du dégout pour l’humanité et les rejetons hybride qu’ont donné le clonage, c’est par la force qu’on s’impose. Grégoire n’est pas un tyran mais un guerrier. Et c’est cette mentalité qu’il veut inculquer à son peuple.

Et pourtant Grégoire à une faiblesse dans sa carapace, qui est à la fois sa plus grande force : Sa fille Eira. Maintenant qu’il n’a plus qu’elle, le lycan la surprotège, et donnerait sa vie pour elle. Mais il veut avant tout la rendre plus forte que lui. Qu’elle ne périsse pas comme sa mère, qu’elle guide son peuple encore plus loin qu’il ne l’a jamais fait. Grégoire est persuadé que si on lui a donné une fille, c’est pour qu’elle se donne encore plus pour prouver au monde entier qu’elle peut aller plus loin que n’importe qui. En public, il se montre intransigeant, voir même despotique envers elle. Mais dans le privé, il témoigne le plus d’affection possible à celle qui est sa plus grande fierté.


POUVOIR
Si le lycan était un combattant de génie qui n’avait pour rival que le grand maitre démon Malécius, ce qui fit la légende de Grégoire Van Harpen le maître Lycan sur le champ de bataille aux cotés du berserk fut sans aucun doute sa particularité dans sa transformation.

En effet, animé de l’énergie démoniaque enfermée dans la météorite sous sa forme la plus chaotique, lorsque Grégoire se transforme en loup géant, son pelage entier s’embrase alors de flamme bleues et noires, ses pattes brûlant alors à jamais le sol autour de lui, et le lycan laissant alors sur son passage une traînée noire de dévastation, tandis que ses crocs et griffes gagnent alors le pouvoir de carboniser qui se retrouve entre eux. Ce pouvoir se décuple alors à la pleine lune, et il est encore aujourd’hui impossible de soigner une blessure que le maître lycan à infligée lorsque la lune fut haute. Lorsqu’il quitte sa forme de loup, les vestiges de sa destructions et les flammes qu’il a laissé se mettent alors a disparaître progressivement.

 
HISTOIRE
Des entrailles d’une terre sombre il s’éveilla alors, jeune lycan grandissant au milieu d’une meute sans forme et sans chef dans un endroit où n’était présente que la loi du plus fort. Alors plus fort, il l’était devenu. Son pouvoir l’avait aidé à se faire craindre de ses pairs, mais c’était au prix d’un entraînement intensif et de combats incessants. Chacun dut se battre pour imposer sa force, mais il y en avait un qui surpassait tous les autres. Un jeune homme aux cheveux électriques dont la forme louve projetait une image de désolation et de mort. Cet homme, Grégoire Van Harpen, sera plus tard connu comme le plus grand loup jamais connu. Sans qu’il ait cherché à le devenir, le lycan était devenu le premier alpha d’une meute dont le potentiel était encore insoupçonné.

500 ans auparavant, tandis que Grégoire commençait à rassembler les siens sans grand succès, le maître des maîtres, le démon Méphisto qui avait été enfermé dans cette météorite, l’avait appelé à ses cotés, auprès d’autres généraux, pour lesquels Grégoire se montrait tantôt hostile, tantôt indifférent. Il lui proposa alors de le suivre comme son général, d’extraire les lycans des entrailles de la terre afin de les envoyer au combat. Et ce serait le rôle du futur maître Grégoire de les guider. Sortir de cet enfer terrestre pour rencontrer la plus grande bataille qu’il n’avait jamais connu ? Il eut cependant du mal à accepter que Mephisto lui donne des ordres. Mais il lui fit alors une démonstration de sa puissance… Et à ce moment, Grégoire accepta sans discuter respectant la force de celui qui sera à jamais son supérieur.

Mais le début de la guerre fut quelque peu difficile. Sous sa coupe et son autorité, tous les lycans se rassemblèrent alors, pour former la meute. Mais autant dire que garder sous sa coupe des êtres aussi sauvages et forts ne s’était pas fait tout seul. Grégoire porte encore sur lui les nombreuses cicatrices des guerres internes que les lycans devaient subir. Mais… Un jour tout changea. Le maître démon, Malécius, vint alors à Grégoire, décelant le potentiel, la force tant physique que de caractère qui existait dans ce jeune homme à l’époque qui n’avait besoin que de discipline. Il lui proposa son aide, de lui apprendre à gérer la meute comme lui gérait l’armée démoniaque, crainte de tous. Mais Grégoire était fier et obtus, et surtout ne craignait pas Malécius une seule seconde. Il l’attaqua alors lui arrachant un bras, fier de lui. Il ne s’attendait cependant pas au pouvoir du maître démon qui l’écrasa sans aucune peine. Sans aucune peine oui, mais ce n’est pas pour autant qu’il n’avait pas marqué les esprits par le fait de s’être toujours relevé et d’être reparti a l’assaut Grégoire n’abandonna pas, pas à un seul instant. Car l’animosité qu’il avait ressenti à la base s’était transformée en profond respect et une rivalité certaine envers celui qui l’avait vaincu pour la première fois sans aucune difficulté. Alors qu’il était totalement en sang, la régénération des lycans n’étant elle même pas assez forte pour suffisament remettre sur pied vite le maître lycan, il tendit sa main vers Malécius, disant alors seulement.

- Très bien. Apprends moi à devenir un bon chef.

C’est alors que Malécius réussit à canaliser Grégoire, qui, calmé, développa toute l’étendue de sa personnalité. Sa rigueur, sa fierté, ses principes, ils les avaient inculqués et diffusés dans sa nouvelle manière de gérer son peuple. En quelques années, la meute de loups sanguinaires s’étaient transformée en une armée impitoyable que seuls les démons pouvaient encore rivaliser avec. Grégoire n’était plus le même désormais. Il était devenu plus grand. Bien plus grand qu’il ne l’avait jamais été, Malécius devenant par la force des choses, bien plus qu’un allié ou un mentor, mais un véritable ami sur lequel il pouvait compter.

Rejoignant alors ce dernier dans sa croisade sanglante, Grégoire dirigea l’armée contre les humains et les anges, démontrant à tous alors sa supériorité au combat pendant plus de deux cents ans de combat incessants. Il était puissant, rapide, et a la lune tombée, son pouvoir faisait de lui un véritable monstre. Mais au gré de ses batailles, il rencontra Emilia. Elle était un peu plus jeune que lui, et était une dure à cuir, une tête dure qui avait du mal à rentrer dans le rang. Elle tenait même tête au maître lycan lui même ! Nul ne connaît les détails de leur rencontre, le bruit court que le matin de leur rencontre, c’était deux loups qui s’étaient jeté dessus et attaqué, chacun piqué dans leur égo, et que le soir venu, c’était d’autres cris qui avaient été entendu. Depuis ce jour là, Emilia suivait Grégoire partout, particulièrement sur le champ de bataille où elle prouvait à tous dans cette société machiste que la louve dont le maître s’était entiché pouvait à elle seule égaler voir dépasser les plus grands soldats de l’armée lycan. Cet éveil aux sentiments et à l’amour avaient à nouveau approfondit le caractère du maître, qui décida de traiter cette armée, sa meute, comme une grande famille, qui était dure et implacable, mais où chacun serait lié. De ce nouvel esprit de meute ravivé, les lycans ne furent que plus dévastateurs. C’était au prix de nombreuses batailles qu’ils avaient réussi à vaincre et réduire en esclavage l’humanité.

Il se rappela néanmoins une bataille. Celle qui leur permit d’emporter la victoire. Il connaissait le pouvoir de Malécius, mais jamais il ne l’avait vu poussé à un tel paroxysme. Ce qu’il avait accompli, ce bain de sang sur ce champ de bataille avait pétrifié de peur même les plus courageux de ses hommes, et à raison. Et pourtant, quand tout le monde tourna le dos au maître démon une fois la guerre terminée, Grégoire lui décida de rester proche de son ami. Tous deux avaient été nommés par Mephisto à des rôles très précis, les plus axé sur la gestion de l’armée de l’organisation de ce nouveau monde.

Les années passèrent, et la meute s’était imposée, basée dans La Maurice entre le Québec et les Etats-Unis. Et quelques années après la guerre, Emilia donna naissance à ce qui serait le plus grand trésor de Grégoire : Sa fille, Elena. Bien sur, il était « déçu » a la première impression que la nature ne lui ait pas donné un fils. Mais il savait à quel point sa femme l’avait impressionné par sa force. Et Elena était SA fille, donc il la savait promise à un grand avenir.

Malheureusement cet océan de bonheur se tarit le jour où les rebelles s’infiltrèrent dans la Maurice avec les protecteurs, peu de temps après la guerre donc au moment ou les lycans n'étaient pas prêts a les voir venir. Une attaque surprise qui n’avait pas permis à Grégoire de sauver sa femme, qui se retrouva transpercée par la lame d’argent d’un ange. Furieux, Grégoire avait laissé déverser sa rage et son pouvoir, transformant tout le champ de bataille en un braiser noir. Il avait tué tout le monde, sans distinction d’allié ou ennemi.

A partir de ce jour là, Grégoire imposa un service militaire et un entraînement intensif, ainsi qu’une traque assidue de tout esclave rebelle et protecteur qui puisse exister. Haïssant l’humanité à jamais, il décida alors d’entraîner sa fille telle une machine de guerre, de ne lui laisser aucun répit, afin qu’elle devienne plus forte que lui l’a jamais été, qu’elle le surpasse et surpasse tous les autres. Pour ne pas qu’elle subisse le même sort que sa mère et qu’elle lui succède. Sachant à quel point Malécius l’avait aidé quand il était jeune, il lui confia sa fille, son apprentissage, sachant qu’avec lui elle serait entre de bonnes mains.

UN PEU DE VOUS
Code du réglement (répondez à la question): Validé par Anna^^
Âge : 22 le 26 !
J'ai signé le réglement : Oui
Une dernière volonté? : J'aime les brochettes de poulet
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Race du personnage : Ange
MessageSujet: Re: Grégoire, Général Lycan Jeu 9 Nov - 21:28
détails
Validation
Ʃkaemp はは ™️

Félicitation, tu es validé. Tu fais partie du groupe Cleb' euh les maîtres!.

Tu peux faire ta demande de maître ou esclave, lieux, métiers et RPs ICI
Amuses toi bien!

Hors-sujet.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Deliciously Evil :: Administration :: Personnages :: Personnages validés :: Maîtres