Deliciously Evil :: Administration :: Personnages :: Personnages validés :: Maîtres

Lidh'Ren Hyrzhan, un vampire transi
Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Race du personnage : Vampire
MessageSujet: Lidh'Ren Hyrzhan, un vampire transi Lun 3 Sep - 19:27


AVATAR

Lidh’Ren Hyrzhan


Avatar : Inconnu
DC ou TC ? : Premier compte
Âge : 257
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Race : Vampire Sang-Pur
Groupe : Maître
Métier : Directeur de centre de dressage


Parlez donc un peu de vous

Code du réglement (répondez à la question): Levrette, sans hésiter
Âge : 19
J'ai signé le réglement : Fait
Une dernière volonté? : Que ce ne soit pas ma dernière volonté ?


PHYSIQUE
Lidh’Ren est pâle, comme tout vampire, et très fin. Ce dernier point est décuplé par le fait qu’il soit grand. Ainsi, il apparaît comme cadavérique de prime abord. Sa chevelure est blanche, soyeuse et lui tombe jusqu’aux épaules. Il a pour habitude de rabattre ses cheveux derrière ses oreilles, découvrant ainsi son visage pâle respirant un calme sinistre. Son menton pointu, sa mâchoire droite, ses pommettes basses, son nez pointu et finalement ses yeux dessinent ainsi un visage n’exprimant que peu d’émotions. Effectivement, ses yeux sont bien souvent bleus pâles, mais virent parfois au jaune scintillant dans de rares occasions spécifiques.

Lidh’Ren est toujours vêtu d’une veste queue-de-pie, d’une chemise blanche et d’un pantalon moulant. Il accompagne régulièrement cet accoutrement d’un chapeau. Il aime également se munir d’une canne lors de ses déplacements.

Somme toute, Lidh’Ren est un vampire qui apprécie l’élégance et la grâce dont font preuve les nobles de sa race.


CARACTERE
La première caractéristique définissant Lidh’Ren est son intelligence. Le vampire est indéniablement un manipulateur de l’extrême, calculant chacune de ses attitudes et manigançant toujours dans l’ombre. L’influence de son père l’a rendu raciste, extrémiste, radicaliste ainsi que fier. Il considère toutes les entités l’entourant à une valeur qu’il définit lui-même. Dans son esprit, chaque personne a un potentiel. En fonction de ce potentiel, l’attitude de Lidh’Ren envers cette personne sera modifiée. Son ascendance maternelle lui a cependant apporté une certaine mesure, et une sensibilité qui le trahit parfois. Ainsi, il possède un honneur qui lui est propre, et qui peut parfois paraître illogique. Le vampire a une conception bien à lui du monde qui l’entoure.

Inconscient d’être le cœur de deux courants contraires, Lidh’Ren est donc un vampire calculateur doté d’une intelligence hors norme, mais dont la sensibilité est la faiblesse. En effet, ses expériences passées ont laissé de profondes cicatrices dans son âme. Des cicatrices qu’il a préféré considérer comme fermées à jamais, se voilant ainsi la face sur ses défauts.

Son intelligence permet néanmoins à Lidh'Ren de manipuler les personnes l'entourant, mais également de comprendre comment celles-ci fonctionnent. Sa plus grande faculté est de savoir comment briser psychologiquement ses victimes. Considérant cela comme un jeu, il s'amuse à voir les âmes tourmentées d'autrui sombrer dans la folie sous sa volonté. Outre cet attrait pour la manipulation psychologique, Lidh'Ren a suivi une initiation aux arts martiaux, suivant le désir de son paternel. Ainsi, il s'avère être un combattant redoutable avec une épée à lame fine, souvent camouflée dans une de ses cannes.


POUVOIR
Aucun, pour le moment.


 
HISTOIRE
1. Naissance

L'hôpital résonnait sous les pleurs de nombreux nouveaux-nés. Cette nuit là, une famille vampire influente attendait un heureux évènement. La famille Hyrzhan allait enfin obtenir un héritier. L'actuel détenteur de la puissance familiale était Alvor Hyrzhan, un Loyaliste convaincu. Son dévouement envers Lucius et sa capacité à faire disparaître les gêneurs dérangeant ses projets lui avaient permis d'accéder à un tel titre. Seul un héritier lui manquait afin d'arriver à son but : le trafic d'esclaves dans les territoires adjacents. Dans bien des années, il marierait son fils à une Démone richissime et de sang noble, comme le souhaitait son épouse Traditionnaliste. Il avait cédé devant l'opportunité d'avoir un contrat avec une telle richesse contre quelques souillures humaines en moins. La lignée des Hyrzhan allait prospérer, riche et puissante, pour toujours.
"Monsieur Hyrzhan? Voici votre fils, tenez."

Le vampire jeta un oeil à l'infirmière, et ne daigna pas lui répondre, se saisissant du petit corps sans un mot. Le nouveau-né ouvrit finalement ses yeux pâles, les déposant sur le visage dur de son père. Le bébé cligna des yeux, et plissa ces derniers, prêt à pleurer. L'index droit de son père mit fin à l'envie de pleurs du poupin, alors que retentissait le hurlement strident de l'infirmière.
"Dans la famille Hyrzhan, on ne pleure pas, Lidh'Ren."



2. Adolescence

Lidh'Ren Hyrzhan suivit l'enseignement que lui imposait son père, prépondérant sur celui de sa mère. Hormis les quelques fois où cette dernière apportait quelques touches de réconfort et de bonté au jeune vampire, c'était bien souvent Alvor qui prédominait dans le couple parental, imposant sa vision des situations. Lidh'Ren, borgne de l'oeil gauche depuis sa naissance, apprit ainsi à lire, écrire, manger, dormir comme un seigneur. Il n'avait guère le temps de s'ennuyer, et il n'avait aucune intention de montrer un quelconque ennui, craignant le châtiment de son paternel. Ainsi grandit Lidh'Ren, héritier de la famille Hyrzhan, destiné à succéder à son père. Son éducation se déroula comme dans une famille Loyaliste, prônant la supériorité des vampires sur les autres espèces. Ce sont dans ces années que Lidh'Ren fit la rencontre d'Alicia, la fille du jardinier du manoir. Alicia était une jeune humaine rousse, qui aidait son père à sa tâche. Lidh'Ren avait appris auprès de son majordome qu'elle était destinée à prendre sa place, devenant ainsi la jardinière du domaine à son tour au décès de son père. Le majordome expliqua au jeune vampire que c'était là une manière de ces êtres inférieurs d'échapper à la vie d'esclave qu'ils considéraient comme répugnante. Lidh'Ren ne comprenait pas tout... Mais cette Alicia lui plaisait. Beaucoup.
3. Trahisons

Au cours des mois qui suivirent, Lidh'Ren tenta, durant son temps libre, de se rapprocher de cette Alicia. Il y parvint, et la jeune fille se donna pour mission de lui apprendre à différencier les différentes fleurs du domaine. Le vampire n'en avait rien à faire, mais écouter Alicia développer ses connaissances avec un sourire qu'il trouvait radieux le rassurait, et l'envoûtait.

Il passa ainsi beaucoup de temps auprès d'Alicia, apprenant à la connaître, à reconnaître son rire et ses empreintes de pas, à découvrir ses passions et ses peurs. Il prit alors sa décision, passant outre le fait que son père serait en désaccord. Il déclara l'existence de ses sentiments à la jeune fille. À sa grande surprise, Lidh'Ren apprit qu'Alicia avait déjà un compagnon, et il la regarda s'éloigner, victime d'un étrangement serrement de coeur.

Quelques jours plus tard, il surprit Alicia avec un garçon de son âge dans un coin du domaine. Il ne reconnut pas le garçon, apprenant plus tard qu'il était le fils humain d'un serviteur de son père. Les rejoignant, et leur ordonnant de lui expliquer ce qu'ils faisaient, il apprit que le garçon était l'amoureux d'Alicia. Fou de rage, Lidh'Ren enfonça ses longues griffes dans le cou de son rival, l'étouffant de l'intérieur dans une gerbe de sang. Le gamin se débattit, mais tomba rapidement à court d'énergie au bout du bras ensanglanté du vampire. Ce dernier planta son regard dur dans les yeux de celle qu'il aimait.
"Tu es à moi, Alicia."


La jeune fille s'enfuit. Lidh'Ren décida de rentrer au manoir, laissant son majordome se charger de nettoyer l'incident.

Quelques jours plus tard, Alvor Hyrzhan et son fils furent appelés au lieu de résidence des serviteurs. Alicia se trouvait au milieu de la salle, pendue à une corde, le regard vide. Une seconde fois dans sa vie, Lidh'Ren eut le coeur serré devant ce spectacle. Déboussolé, il mit quelques instants à comprendre qu'Alicia était décédée. Il inspira longuement, et, avant même que son père ne décide quoi faire, ordonna pour la première fois de sa propre initiative.
"Greffez moi son oeil."



4. Tentation

Les décennies passèrent. Lidh'Ren, ayant recouvré l'usage de deux yeux, avait poursuivi ses études, devenant peu à peu un petit seigneur vampire. Contrairement à ses parents, il n'aimait pas utilisé la magie du sang. Il s'en servait de temps à autre pour s'amuser, mais cette pratique n'allait pas plus loin. Du divertissement, voilà ce qu'il manquait au vampire. Il savait tout ce qu'il avait à savoir en tant que seigneur Loyaliste. Il était capable de vaincre en duel tous ses mentors. Il gagnait souvent aux échecs contre son majordome. Mais l'ennui était plus fort. Sa mère, pleine de bonté, lui conseillait d'entrer en contact avec d'autres espèces, de progresser dans le social. Cela ennuyait Lidh'Ren. Mais sa mère avait toujours été là aux bons moments, lui apportant un peu de tendresse dans l'éducation stricte de son père. Il suivit son conseil, et commença à cotôyer le centreville de New York, notamment les bars et boîtes de nuit. Il y découvrit le plaisir de l'alcool et de la luxure, se plaisant dans les deux. L'alcool, ayant peu d'effet sur sa constitution, était d'un goût âpre, mais celui-ci, désagréable, lui plaisait. Quant au sexe, il découvrit enfin l'intérêt des démons et des incubes à soumettre ces pourritures d'humains.


Un soir, il fit la rencontre de Mayline, une humaine d'une vingtaine d'années, soit dix fois moins que lui. Son odeur différait de celles des autres humaines qu'il avait pu rencontrer. En effet, le vampire désignait la femme avec qui il passerait la nuit à l'odeur qu'il percevait de son sang. Cette Mayline avait une odeur exquise qui réveillait les sens de Lidh'Ren. Il décida d'en faire sa proie. L'alcool coulant à flot aidant, il y parvint aisément, découvrant les délicieux secrets de cette succulente femme. Habituellement, il délaissait ses conquêtes dès le lendemain. Mais cette Mayline, il ne pouvait la délaisser ainsi. L'odeur qu'elle dégageait était trop exquise.
5. Servitude

Lorsque Lidh'Ren a une idée en tête, il est rare qu'il ne parvienne pas à ses fins. Il souhaitait faire de Mayline son esclave. Il s'amusait enfin. Mettant en oeuvre tout son esprit de stratégie, il découvrit en une semaine tout ce qu'il y avait à savoir sur cette humaine avec une aisance qu'il trouvait décevante. L'influence du nom Hyrzhan dans ce territoire lui ouvrait toutes les portes. Il découvrit ainsi que Mayline était enfant unique de deux esclaves humains appartenant au vaste réseau de son père. Ils avaient fui leur condition quelques semaines auparavant. Leur fille avait été embauchée dans un centre de dressage en tant qu'assistante de réserve, et échappait ainsi au monde de la soumission. Lidh'Ren trouvait trop cela d'une simplicité ennuyante. Il lui suffisait de capturer la famille de Mayline, de les dénoncer à Lucius et il demanderait la jeune femme en récompense de ses actions. Il s'y refusa, préférant se divertir encore un peu.

Il captura les trois humains, et les amena, tous trois drogués, dans une bâtisse désaffectée de la ville. Il ligota les deux parents ensemble, les asseyant sur le sol. Il déposa Mayline plus loin, la laissant libre. Quelques heures plus tard, elle se réveilla. Lidh'Ren la salua, un large sourire aux lèvres.
"Bonsoir! Bonsoir... Il était temps! Oh... La tête te tourne? C'est normal. Attends quelques instants, ça va se stabiliser... Non non, ne t'assieds pas! C'est inutile, je te relèverai... Voilà! C'est bon? Oui? Donc... Qu'avons nous là? Shht non non... Je ne t'ai pas autorisée à parler."

Le regard apeuré de la jeune femme alternait entre l'homme qu'elle avait courtisé quelques jours auparavant et les corps endormis de ses deux parents au sol. Elle déglutit péniblement, son corps tremblant. Effet secondaire de la drogue? Peur? Froid? Sans doute les trois en même temps.
"Bon! Trêve de lambinages. Pourquoi es tu là? Et bien il se trouve que ces deux humains ont enfreint la loi... Et en tant que bon patriote que je suis, je ne pouvais laisser cela impuni. Oh oui, je suis un vampire, Lidh'Ren Hyrzhan. Oui, je suis le fils d'Alvor Hyrzhan, je sais... Mais revenons à notre sujet. Que vais je faire de vous trois, scélérats de la pire espèce? Plusieurs envies les plus... Excitantes les unes que les autres!... Me viennent à l'esprit. Je pourrais m'amuser avec tes parents, leur faire comprendre ce qu'ils méritent pour avoir ainsi berné leurs maîtres. Oh oui, ce serait terrible... Je n'aime pas leurs oreilles, je pense que je commencerai par leur couper... Non non! Tu te tais. Bien. Je pourrais leur faire payer leur stupidité... Ou bien leur épargner pareille torture. Et c'est LÀ que tu interviens, douce Mayline. Voici ce que je te propose. J'ai, par hasard, dans ma poche un pistolet, avec une unique balle. Je te l'offre. Trois choix s'offrent alors à toi. Me tuer, tout d'abord. Mais alors les répercussions seraient la torture de tous les esclaves de mon père, en plus de la vôtre, évidemment. Ensuite, tu peux te tuer. Auquel cas je m'amuserai avec tes parents jusqu'à ce que je me lasse. Enfin, tu peux leur épargner pareille souffrance. C'est alors avec toi que je m'amuserai et ce, pour toujours. Je te dépose le pistolet ici."

Toujours souriant, Lidh'Ren déposa le pistolet sur une table à côté de Mayline, et se retourna, faisant mine de quitter la bâtisse. Il s'interrompit néanmoins, se retournant avec un regard sérieux, mais toujours le même sourire, et s'adressa à la jeune femme.
"Oh... J'oubliais... Vise bien. Si l'un d'eux survit... Il me faudra m'amuser également avec lui."

Sur ces mots, il se détourna définitivement. Quelques secondes plus tard, il sourit davantage en entendant un coup de feu derrière lui, suivi de violents sanglots.
6. Promotion

Lidh'Ren soupira. Il ajusta son col, admirant son reflet dans le miroir à pied. Il haussa les épaules, hautain envers son propre reflet qu'il considérait bien loin de la réalité. Il vînt s'asseoir dans le grand fauteuil de son bureau. Il avait été accepté au rang de directeur du centre de dressage. Il soupira à nouveau. Périodiquement, il se pouvait qu'on lui amène un cas intéressant à traiter, mais c'était rare. Néanmoins, une bonne nouvelle lui était parvenue. Il se marierait bientôt avec une démone richissime. Une sorte de mariage arrangé afin que l'entreprise familiale exporte des esclaves contre l'argent d'une lignée noble de démons. S'amuser avec des démons, voilà bien une expérience qu'il n'avait encore jamais eu. Il tendit la main dans son dos, y recueillant bien vite une coupe contenant un liquide rouge clair. Il huma l'odeur exquis de ce délicieux sang et en récolta une gorgée, frissonnant de ce doux plaisir. Mayline, le regard vide, se tenait derrière lui, tenant dans ses mains un plateau d'argent où reposaient quelques coupes et un pichet de son propre sang. Lidh'Ren était fier de cette esclave. Et il allait continuer à s'amuser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://deliciouslyevil.forumactif.com
Race du personnage : Démon of the démon
MessageSujet: Re: Lidh'Ren Hyrzhan, un vampire transi Mar 4 Sep - 19:17


Validation

Félicitation, tu es validé(e). Tu fais partie du groupe des maîtres !

Tu peux faire ta demande de maître ou esclave, lieux, métiers et RPs ICI
Amuses toi bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Deliciously Evil :: Administration :: Personnages :: Personnages validés :: Maîtres