Deliciously Evil :: Administration :: Personnages :: Personnages validés :: Rebelles

Ayla Cestiel - Abandonner sa vie en sauvant la votre [Terminée]
Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Race du personnage : Ange - Parangon de l'Espérence
MessageSujet: Ayla Cestiel - Abandonner sa vie en sauvant la votre [Terminée] Mar 17 Juil - 9:35


AVATAR

Votre personnage


Avatar : Velvet de Tales of Berseria
DC ou TC ? : Sixième compte d'Antho (Et oui c'est le dernier Q.Q)
Âge :  Un peu plus de 800 ans mais ne connait pas son age exact
Orientation sexuelle : Bixesuelle / Demisexuelle
Race : Ange Parangon de l’espérance
Groupe : Rebelles dans la faction Pacifique (Sujet à évoluer)


Parlez donc un peu de vous

Code du réglement (répondez à la question): Et bien ca à changé, c'est plutot l'andromaque now ~
Âge : 22 poussins
J'ai signé le réglement : Bien sur !
Une dernière volonté? : Je veux du à l'ail !


PHYSIQUE
Du haut de son mètre soixante-dix et de ses 58 kilogrammes, Ayla n'est ni la personne la plus musclée, ni la plus forte, ni la plus grande du monde. En réalité son aspect physique est au combien banal, et n'attire pour ainsi dire pas le regard de ceux passent près d'elle. Oh bien sur, l'ange est magnifique, comme n'importe quel ange venant du ciel, mais elle n'a jamais rien fait pour se mettre en valeur, et est finalement une beauté si neutre dans cet océan d’esthète que se révèle être le paradis.

Sa chevelure noire de jais tombe en de multiples mèches, aussi longue que son propre corps, avec une simple frange éméchée sur le front. Ses yeux verts émeraudes investissent un regard dur, parfois froid, mais qui pourtant sait se montrer aimable, tendre... mais cela fait bien longtemps que l'ange n'a pas eu l'occasion de revêtir ce doux regard.

Son visage aux traits fins est à l'image de son corps, d'une banalité exemplaire, bien qu'on y trouve facilement une certaine beauté. Son corps l'est tout autant, des jambes de tailles moyennes, des hanches peu marquées, de petites fesses surplombant des cuisses assez musclées, et une poitrine assez menue, sans être plate pour autant. Malgré sa force physique, la jeune femme n'est même pas carrée d'épaule, se contentant d'une petite carrure.

Son style vestimentaire est ce qui tape à l'oeil de quiconque la croise. Portant les styles les plus à part, que ce soit des collants déchirés, de longues bottes, des corsets outrageusement ouverts, des capes, des shorts déchirés, des vêtements en cuir ou autre, la brune marque par son apparence à sa manière.

La seule chose qui ne change jamais dans son style, c'est bien ces bandages qu'elle porte sur ses bras... Ces derniers marquent ses bras, couverts de marques de scarification, volontaires ou non... Incompatible avec son rôle, l'ange les masque à la vue de tous afin de compléter son rôle.

Lorsqu'elle déploie ses ailes, de longues ailes noires poussent alors dans son dos, mais ces dernières semble s'être affaissées avec le temps...


POUVOIR
En tant que parangon, Ayla possède une capacité innée : Le ressenti d'émotions négatives. Et pas n'importe lesquelles, celle qui tendent vers un abandon de la vie, de l'espoir... Elle le ressent comme une douleur dans sa poitrine, une compression, et une sorte de sens qui la guide en direction de la personne qui ressent une telle chose. Elle peut le faire au début dans un rayon de quelques dizaines de mètre autour d'elle, mais en méditant pendant plusieurs heures, Ayla est capable d'étendre petit à petit cette perception, si rien ne la dérange.

Et c'est là qu'interviens son vrai pouvoir : Ayla est capable d'absorber ces émotions noires de quelqu'un en posant une main sur sa poitrine. Suite à cela, la personne se retrouve avec un sentiment de libération, voyant ses malheurs le quitter brièvement. Cette félicité, cette béatitude, l'aide à pouvoir prendre du recul sur sa situation, à comprendre pourquoi il en est venu à se faire du mal, à sombrer dans la dépression, voir à vouloir se tuer. C'est le rôle d'Ayla, soulager les gens, leur redonner espoir, pour que, quand la félicité dûe à son pouvoir s'estompera, la personne qu'elle à voulu aidé ait retrouvé suffisamment d’espérance dans sa vie pour la reprendre en main, se forger une carapace... Ca ne marche d'ailleurs pas a tout les coups, son pouvoir est surtout un joker qui lui permet d'aider une personne plus facilement, mais tout est entre les mains de celle qui veut s'en sortir.

... Mais ceci à un effet sur Ayla, qui a conditionné sa dépression actuelle. Ayla vis les émotions de ceux qu'elle aide, et seuls sa mission et son statut d'ange lui permettent de ne pas devenir folle lors des moments où elle ressent de plein fouet toute la détresse de ses brebis. Parfois, l'esprit d'Ayla craque, incapable de supporter ce qu'elle fait, alors des plaies, comme des marques de scarifications, apparaissent sur ses bras, la douleur lui permettant de reprendre un peu le contrôle de la situation...




CARACTERE
Ayla était totalement différente avant. Et bien qu'elle ne soit plus exactement la même aujourd'hui, il est crucial de comprendre qui elle était pour comprendre aujourd'hui qui elle est vraiment.

Ayla, en tant que parangon de l'espérence, à toujours aimé, adoré l'espèce Humaine. Comme beaucoup de ses confrères, elle leur trouvait de nombreux défauts, mais elle à toujours aimé ce souffle, cette étincelle en eux, de toujours croire, de toujours avoir espoir. Son pouvoir l'a aide à comprendre comment foncionnait l'humanité, leur souffrance, et lui a permis de les cherirs, d'avoir envie de les aider.

A cette époque, Ayla était rayonnante. Bien que timide et réservée, et avec un caractère de cochon très susceptible et railleur, elle n'en était pas moins un ange gardien au sens strict du terme, capable de donner sa vie pour les autres. Elle l'a fait d'ailleurs, dans un certain sens...

... Mais a force de cotoyer les émotions les plus sombres qui existent, a force de craquer, encore, et encore, le courage qu'elle avait à fini petit à petit par s'amenuir. La solitude qu'elle vivait ne faisait que renforcer cela. Elle vivait pour les autres, mais finalement ne vivait plus. Elle ne faisait que dépérir, au fur et à mesure que les marques sur ses bras se multiplières.

Rapidement la vie est devenue un automatisme, dans lequel Ayla erre sans savoir pourquoi. Elle est malheureuse, sans comprendre pourquoi. Elle n'a plus d'appétit, et par chance elle n'en a pas besoin. Elle ne trouve plus le sommeil, et les rares répit qu'elle pourrait avoir son teinté d'angoisses nocturnes ou d'affreux cauchemars.

Et ce qui n'arrangea pas les choses, c'est qu'au fur et à mesure qu'elle sombra dans sa dépression... Elle n'était plus capable d'accomplir son rôle. Oui, elle pouvait toujours utiliser son pouvoir mais ca ne suffisait généralement pas. Alors elle voyait certaines de ses brebis, utilisait ses capacités en sachant pertinemment que cela ne repousserait l'échéance que de quelques jours... mois... heures ?

... Elle se sentait inutile. Vide, et inutile.

Ainsi, Ayla aujourd'hui est quelqu'un d’extrêmement solitaire, susceptible, colérique, bien qu'elle ait toujours cette personnalité si généreuse et si affective, bridée par des siècles de tourments et de solitude. Un oiseau chantant dans une cage dont elle aimerait sortir, mais dont elle ne comprends ni comment elle à fini à l'intérieur, ni où se trouve la clé pour en sortir



HISTOIRE
Bien plus jeune que la majorité des autres anges du paradis, née de parents aimants, Ayla à grandit au paradis en apprenant à aimer l'espèce humaine. Dès son plus jeune âge, la jeune fille avait toujours une sorte de flamme, d'étincelle avec son sourire pétillant de petite fille qui ravivait la joie dans le coeur de quiconque la regardait. Bien sûr, comme tout ange, elle avait appris à se battre, elle avait écouté les enseignements des anges, appris à vénérer leur père bien aimé... Et bien qu'au début elle n'en avait entre peu et rien à faire, ce qui changea fut sa rencontre avec l'ancien parangon de l’espérance, avant qu'elle même le devienne.

Cette femme magnifique et aimante arrivait à comprendre la joie de vivre dans le coeur de la jeune fille, et décida de l'emmener avec elle, sur Terre. Bien qu'a l'époque, la terre était déjà très poluée, et les gens se faisaient encore la guerre, la parangon montra à Ayla les plus belles facettes de ce que les Hommes avaient pu créer. Elle lui montra des familles se serrant les coudes pour se battre contre la vie qui leur était cruelle, elle lui montra les gens se battant, mourant pour des causes justes, elle lui montra les pompiers, les médecins... Toutes ces personnes qui dédiaient leur vie à protéger les autres.

Cette dévotion illumina Ayla, comprenant alors qu'elle avait trouvé un sens, une réponse à des question qu'elle ne se posait pas encore. C'était cela qu'elle voulait défendre, c'était cela pour elle, son rôle d'ange. Protéger cet espoir, cette étincelle, cette chose magnifique qui pouvait motiver l'humanité à faire de grandes choses, peut être certaines que même le paradis était incapable de faire.

Alors Ayla suivit l'enseignement de la parangon avec assiduité, éveillant alors ses capacités propre à sa personnalité qui ne fit que confirmer davantage à la jeune enfant qu'elle avait fait son choix. Après quelques décennies, la passassions eut lieu. Ayla était devenue parangon de l’espérance.

Pendant les cent années qui ont suivi, Ayla réussit à remplir son rôle avec une grande joie, bien que les premiers signes de dépréssion se faisaient déjà sentir. Elle rentrait de moins en moins au paradis, préférant la solitude d'une chambre d'hôtel ou d'un toit dans une nuit étoilée à la compagnie de ses comparses. Et... la guerre éclata.

Ayla n'a pas combattu pendant la guerre. Ou du moins pas militairement. Son vrai combat, c'était les gens, les aider, les sauver... mais comment aider des gens, leur redonner gout à la vie quand ils étaient en train de perdre? D'être mis en esclavage ? De mourir par millions ?

Deux cents années. Pendant deux cents années Ayla subit déception sur déception, douleur sur douleur, effroi sur effroi, incapable de faire quoi que ce soit, voyant la mort à chaque détour... Elle haïssait les créatures, toutes, mais cette haine finit par s'estomper... ne laissant place qu'a une infinie tristesse... Une tristesse qui elle même fini alors par se taire...

Piégée en dehors du paradis lorsqu'il ferma ses portes, Ayla n'était rien de plus qu'une coquille vide à ce moment là. Ceux qu'elle avait juré de protéger... La noirceur de leur sentiment la harcelait peu importe où elle posait le pied... Elle ne pouvait rien faire...

... Cependant elle se rendit rapidement compte de quelque chose... D'autres créatures, des maitres, souffraient eux aussi. Les esclaves avaient plus que jamais besoin de son aide... Elle savait qu'elle était en train de dépérir. Elle savait qu'elle ne serait bientôt plus capable d'aider personne... Mais avait-elle vraiment le choix ?

Ainsi, errant sans vraiment trouver de solution, le parangon de l’espérance s'accroche à cet espoir, celui de trouver une solution, celui de s'en sortir... Celui de pouvoir vraiment trouver un sens à tout cela.

... Avant que elle même perde cet espoir.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ayla Cestiel - Abandonner sa vie en sauvant la votre [Terminée] Mar 17 Juil - 10:46


Validation

Félicitation, tu es validé(e). Tu fais partie du groupe des rebelles !

Tu peux faire ta demande de maître ou esclave, lieux, métiers et RPs ICI
Amuses toi bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Deliciously Evil :: Administration :: Personnages :: Personnages validés :: Rebelles