Deliciously Evil :: Administration :: Personnages :: Personnages validés :: Esclaves

Sylas Beli'Ya ᵜᴥ Terminée
Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Race du personnage : Hybride démon
MessageSujet: Sylas Beli'Ya ᵜᴥ Terminée Lun 28 Mai - 21:52


AVATAR

Votre personnage


Avatar : Tokugawa Ieyasu de Sengoku Basara
DC ou TC ? : PC
Âge : 74 ans réellement, mais il n'en paraît que 28.
Orientation sexuelle : Bisexuel
Race : Hybride démon
Groupe : Esclave


Parlez donc un peu de vous

Code du réglement (répondez à la question): Validé par Andrew
Âge : bientôt un quart de siècle
J'ai signé le réglement : Yep
Une dernière volonté? :


PHYSIQUE
ᵜᴥ “Sylas ? Vous me demandez mon avis sur lui ? Jugez par vous-même, ça sera plus simple, sinon vous allez dire que j’exagère en disant qu’il est à enfermer et que je ne connais pas de mec plus détestable que lui ! C’est un provocateur né ! Il passe son temps à cela ! À croire que ça l’amuse de m’être tout le monde de mauvais poils. Il est là, avec ses airs de p’tit démon, son sourire en coin et son regard provocateur. Vous savez rien qu’en le voyant qu’il va vous jouer un mauvais tour. C’est physique ! Il a cette aura autour de lui. Il est comme ces racailles de bas étages. Il a une dégaine horripilante, aucun maintien corrects comme s’il se fichait de tout. Enfin bref, allez, vous verrez par vous-même que j’vous m’en pas sur l’impression qu’il donne.”

ᵜᴥ “C’est un canon ! Sérieusement, regardez, on dirait que tout est fait pour lui aller. Il est grand et mince. Il ne serait pas un esclave, il aurait réellement tout pour plaire. Les cheveux sombre et pas coupé trop court, ni même trop long pour lui donner un air sale. On dirait que tout a été étudié pour lui aller à ravir ! Je vous jure. Ce mec, il a tout pour plaire physiquement. Et quand je dis tout, je parle des tablettes de chocolat qui nous font fantasmer nous les filles, mais aussi bien ce qu’il y a plus bas. Et j’peux vous dire qu’il sait s’en servir ! Hiii vous allez me faire rougir à me faire dire des choses pareilles ! Je rajouterais rien de plus !”

ᵜᴥ “MA-SO-CHISTE ! C’est comme ça que je le décrirais. Vous avez vu toutes les marques qu’il a sur le corps ? Que ça soit des brûlures ou des cicatrices, il en est couvert et on dirait qu’il n’y prête pas attention. À se demander ce qu’il fait de sa vie pour avoir autant de marque ainsi et ne pas s’en plaindre. Je vous jure, je serais autant marqué que lui, je ferais en sorte de porter des vêtements pour tout cacher, mais lui non. Il s’en contrefiche et il porte les vêtements qu’il a envie. A croire que ça lui plaît de s'exhiber de la sorte. Bon d’accord, j’avoue que j’abuse un peu, mais à sa place moi, je porterais tout le temps des manches longues et des pantalons, mais lui nan. Il s’en fiche et s’habille comme monsieur tout le monde.”

ᵜᴥ “Sylas, il ne faut pas s’arrêter aux airs qu’il peut se donner. Certes, pour la plupart, ce ne sont pas que des airs, mais il est quelqu’un d’intriguant. Envoûtant, je dirais même un peu. Il s’en amuse d’ailleurs, de part son regard qu’il peut modifier. Il adore arborer un rouge sanguin pour ses yeux, mais il peut tout aussi bien le faire devenir bleu ou encore vert pour perturber les personnes qui l’entourent. Ayant déjà eu le loisir d’observer cela plus d’une fois, je peux vous dire que c’est quelque chose de magnifique, car des yeux comme les siens, je n’en ai jamais vu d’autre. Qu’importe la couleur qu’ils arborent, ils restent magnifiques et très expressifs. Tout comme son fascié en fait. C’est peut-être cela qui dérange beaucoup les gens qui l’entourent, c’est qu’il dit et montre ce qu’il pense. Il ne se prive pas de grimacer ou même de froncer les sourcils quand il en ressent le besoin. Oui, il est comme ça en réalité, simple. Il ne se prend pas la tête que cela soit sur sa façon de s’habiller ou de se peigner, ni même encore sur la façon dont il doit se tenir ou se comporter. S’il était une pierre précieuse, on pourrait le qualifier de diamant brut.”


CARACTERE
ᵜᴥ Abrupt, sans aucune douceur. Il ne prend pas de gant pour dire ce qu’il a à dire et cela le rend assez détestable. Vous pouvez facilement vous imaginer qu’il ne réfléchit pas avant de parler, qu’il devrait tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler. Il est de ces personnes qui sont d’un naturel provocateur. Ainsi, il ne le fait pas forcément exprès, c’est tout simplement dans sa nature que de chercher misère. Il faut dire qu’être à moitié démon ne plaide pas forcément en sa faveur. Sylas n’est pas réellement quelqu’un de profondément méchant ou violent. Il ne connaît juste pas les limites de bienséance à ne pas franchir. Il faut dire que depuis tout petit, il a du mal avec cela, que ça soit des limites tangibles ou non. Sa maladie ne l’aidant guère.

ᵜᴥ Il est atteint d’analgésie congénitale, en d’autres termes, il est incapable de ressentir toutes douleurs physiques. Cela explique pas mal de chose le concernant. N’ayant aucunement mal quand on le frappe, il ne sait pas quand il doit s’arrêter de provoquer par exemple. Il ne connaît pas les limites comme précédemment dit. Il ne sait pas ce qu’est la sensation de chaud ou même de froid, ce qui implique qu’il peut sembler inconscient en se promenant dans des tenues inadéquates pour la période ou pour le temps qu’il fait dehors ou en dedans. Plus qu’un danger pour les autres, il est en réalité un danger pour lui-même, mais cela beaucoup de personne ne le réalise pas et le prenne juste pour un masochiste fini ou simplement pour un homme désireux de se faire remarquer en tout temps de quelque façon qu’il soit. Pourtant, Sy’ reste quand même un homme pourvu d’une certaine intelligence, il est donc capable de réfléchir, comme tout un chacun et il pourrait très bien parler de sa maladie, néanmoins, il est trop fier pour cela, sa nature de démon l’empêchant de se rabaisser à jouer les victimes d’une maladie rare qu’il subit chaque jour, pouvant le conduire bien plus rapidement que n’importe qui d’autre à sa perte. Ainsi, autant parce qu’il ne connaît pas les limites imposées par la douleur que parce qu’il sait que l’absence de celle-ci peut provoquer sa mort du jour au lendemain, il vit à fond. Appréciant chaque minute qui s’écoule, ne pensant pas à l’après, juste au moment présent pour ainsi avoir l’air d’un Jean qui rit, Jean qui pleure. Il se laisse bercer par ses émotions et les sensations qu’il est capable d’avoir. Et ce même s’il cherche souvent à provoquer pour chercher la douleur, espérant qu’un jour ou l’autre celle-ci viendra le marteler et lui faire ressentir que comme vous, il est bien vivant.

ᵜᴥ “Te fous pas d’ma gueule ! J’suis pas provocateur. Juste, quand j’ai quelque chose à dire, j’le dis c’est tout. Si t’es pas content, suffit d’aller voir ailleurs, j’te force pas à me côtoyer h24. Et c’est faux, j’suis pas atteint de cette maladie ! J’fais juste genre pour avoir un style sinon, j’m’en vanterais comme le p’tit caliméro du coin de la rue ! Faut arrêter vos salades là ! J’suis pas du tout comme ça !” En réalité, comme il n’est pas du genre à penser aux conséquences, il est incapable de se remettre en question ou alors vraiment difficilement et il est du genre à prendre vraiment mal la critique. Pour lui, c’est sa vision qui compte et pas celle des autres. Un peu comme une majesté qui décide et qui oblige les autres à le suivre. Hélas, cela ne colle pas réellement avec sa condition d’esclave ce qui peut lui poser beaucoup d’ennuis. Mais étrangement, il se montre assez coriace et débrouillard. Dans le genre capable d’avoir des idées farfelues et des plans saugrenues, on ne peut pas faire mieux. Sylas ne manque aucunement d’imagination et de répondant. Ainsi, il pourrait facilement vous surprendre par une joute verbale dont on ne l’aurait point imaginer capable, montrant qu’il n’est point si stupide que cela, ou alors par un geste ou une action des plus inattendue. Comme le magicien qui tire le lapin de son chapeau, il est capable de jouer ses propres petits tours… Dans la provocation bien entendu, parce que même s’il ne le reconnaît pas, il est un emmerdeur de première.

ᵜᴥ Un emmerdeur de première, certes, mais quand bien même, doté d’un cœur. Que serait l’être humain sans relation positive ou tendant légèrement vers cela. N’allez pas croire qu’il se met tout le monde à dos. Si vous avez une bonne tête, il vous le dire et vous appréciera. Il se montrera d’ailleurs comme fidèle et assez appréciable, même s’il ne fera toujours pas preuve de tact et de douceur dans ses paroles et ses gestes. Enfin, comprenez par là qu’il peut quand même être un peu apprivoisé/appréciable.


POUVOIR
Le pouvoir que je possède est tellement magnifique. Si si, je vous jure, je suis certain que vous en êtes envieux ! Il est tellement badass, tellement utile, tellement Waouh ! Non, non, j'en fais pas des tonnes, je suis sérieux. Après tout, c'est hyper puissant de pouvoir changer comme on le désir la couleur de nos yeux non ? C'est hyper pratique et on a besoin de cela tous les jours ! Si si, je vous jure ! Bon d'accord, j'arrête de dire de vanter ce pouvoir, parce qu'il m'est totalement inutile. Il peut être amusant et perturbant pour les autres, mais sans aucune utilité. Mon père lui, avait le loisir de changer d'apparence complètement. Moi, je peux juste me contenter de changer la couleur de mon iris et la forme de ma pupille. Certes, je peux un peu plus facilement voir dans le noir, mais après, ça m'apporte rien de plus...


HISTOIRE

Un nouveau petit diable

Si bien souvent, on s’imagine que la progéniture d’un démon et d’une humaine est e fruit d’un viol. Il arrive cependant, en de rares occasions, que cela ne soit pas le cas. Le vil faquin qui s’attache, s’entiche de la faible femelle à son service. Une relation nocive de prime-abord qui au final évolue petit à petit en une idylle invraisemblable. Syndrome de Stockholm pour l’une et sentiment biscornu pour l’autre. Un lien haut en couleur et en émotion pour tout un chacun. Soumission et rébellion, désir et dégoût. Savoureux mélange qui rend la relation bien plus compliquée et qui empêche le fameux happy end, qu’enfant, la jeune femme espérait. Elle ne vivra pas longtemps et n’aura pas de nombreux enfant. Juste un. Issus de son union avec son maître. Une union mal vue qui condamne l’enfant de celui-ci a une existence de soumission. Mais avait-elle choisi seule de donner naissance à cet enfant ? Que nenni. Le démon avait aussi ce désir, cette curiosité de voir ce qu’un enfant avec cette humaine fragile et sous sa coupe pourrait bien donner. Intérêt déplacé, damnant un peu plus l’âme de l’enfant à naître. Car si démon, il est, il n’en reste pas moins humain. Un esclave en devenir. Aurait-il pu choisir son avenir ? Aucunement, le monde est fait de fort et de faible et sa naissance en sera encore la preuve.

La force d’un nouveau-né, la faiblesse d’une humaine, pas assez résistante pour enfanter le fruit du mal, et même dans le cas d’un enfant purement humain, elle n’aurait pas résisté. L’enfant dans tous les cas qu’importe sa race aurait eu raison d’elle. Ainsi, naît Sylas, l’enfant d’un démon prompt à la supercherie en changeant d’apparence et de son esclave humaine, incapable de mettre un enfant au monde sans mourir. Un père compliqué et à l’esprit tordu pour une mère qu’il ne connaîtra jamais. Voilà ce que dès le début, le monde à prévu pour cet enfant qui pourtant n’a encore rien demandé… Plus encore, qui subit son karma jusqu’à la fin, car il ne faudra que quelques années pour que sa maladie soit diagnostiquée, quand souvent, il finit la bouche en sang, s’étant mordu la langue ou les lèvres à sang sans faire exprès.

L’absence de douleur aurait été un grand pouvoir pour lui, surtout avec l’avenir qui lui est réservé, mais il s’agit là d’une grande faiblesse. Il n’a pas choisi. Son corps n’est pas comme les autres et dès que la raison commence à le lui faire remarquer, le petit démon tente de comprendre, mais n’y arrive pas. Il ne saisit pas les limites que la douleur devrait lui apprendre. Le chaud de la marmite maltraite sa peau, mais il ne crie ou ne pleure pas, tout comme quand il tombe et s'écorche le genou ou même tout simplement quand il se cogne le petit orteil contre le coin d’un meuble. Son corps est malmené, mais lui ne ressent rien. Sa seule souffrance en réalité est de ne point souffrir. Et la frustration pour un enfant, quand il se sent encore plus différent des autres, sa condition d'esclave n'aidant en rien, fait qu'il développe un caractère bien opposé aux autres. Une psychologie basée sur la recherche de la douleur, alliant la provocation d'autrui et tout simplement l'importance du moment présent. Car avec l'âge, la réflexion et la conscience réelle de sa maladie, Sylas comprend bien que sa vie ne sera jamais aussi longue, que celle des autres. La simple grippe chez lui devient un véritable calvaire par exemple. Son corps ne lui signalant pas la maladie, il se retrouve bien souvent avec des complications, mais toujours sans aucune douleur.

Le goût de la liberté

Avec le temps, l’ennui revient pour le démon. Lassé de voir son fils encore et encore chaque jour. Agacé plus encore par son attitude, mais ayant quand bien même toujours de l’estime pour ce vil démon qu’est le petit Sylas, il ne peut se résigner à le vendre et en faire l’esclave de quelqu’un d’autre. Ayant jusqu’à présent agit comme un père avec lui plus qu’avec un maître, il en a marre de cela, de jouer un rôle seul alors que la mère est morte depuis de trop longues années et qu’elle le serait également si elle n’était pas morte en couche. Il sait que les années se sont écoulées et ce même si le jeune Sylas semble seulement être proche de la vingtaine. Son gène de démon l’empêchant ainsi de vieillir trop vite tout comme son père. Mais celui-ci en a marre de devoir rattraper les frasques de cet esclave portant ses gènes et qu’il n’a jamais vu comme telle sauf aux yeux de tous. Un subterfuge qui au final le met plus mal que bien à cause du comportement bien trop provocateur de son fils. Plus personne ne semble y croire et les origines de l’enfant sont de plus en plus souvent mises en cause. Il ne peut plus tolérer cela. Le jeu est devenu trop contraignant et n'en vaut plus la chandelle. Alors il décide l'impensable. Refusant qu'un autre soit dans un futur proche ou plus éloigné le maître de sa progéniture. Oh non, il ne vient pas à attenter à la vie de son propre fils même si de part sa nature diabolique, on pourrait y croire. Il fait l'impensable. Il lui offre sa liberté. Ainsi, Sylas devient malgré lui et contre toutes attentes un esclave sauvage. Lui qui avait eu droit à tout le confort et le luxe offert par son père se retrouvait maintenant libre de ses chaînes invisibles qu'il porte depuis sa naissance en tant qu’hybride. Une chose qu'il aurait pu voir comme agréable si cela n'était pas au prix de son confort.

Maintenant, il pourrait vous lister les avantages et les inconvénients de sa nouvelle vie. Libre, mais en cavale. Une vie de fuite à tenter de tempérer un maximum son caractère trop agaçant pour ne pas se faire trop remarquer. Un travail de tous les jours, qui est l’use petit à petit. Il ne se plaît pas dans cette vie de liberté. Il n'a jamais été fait pour cela et qu'importe le reste. Il déteste cela, mais ne compte aucunement aller contre le désir de son père. Et puis, il finira bien par s'y habituer un jour… Où peut-être pas.

L’obligation, un choix de vie ?

Et puis, il y a de ça quelques jours peut être une grosse semaine, après des années à avoir vécu comme un esclave sauvage pu plutôt à survivre plus que vivre. Il y a eu cette intervention musclée dans la planque où Sylas se trouvait. Et malgré sa hargne à se débattre et à fuir. Il n'y est point arrivé. En même temps, avez-vous déjà réussi à courir avec le pied cassé? Non, ce n'est pas la douleur qui l'a cloué au sol, mais l'incapacité à sa cheville de supporter son propre poids. Alors que ce lycan s’abattait sur lui pour l'empêcher de bouger et/ou tenter de fuir. Le demi-démon à encore tout fait pour se libérer de l'emprise de celui-ci. Ainsi, s'il venait à croiser son père dans le futur, il n'aurait pas à lui mentir en disant qu'il s'est battu comme faire se peut pour ne pas devenir esclave à nouveau.

Le résultat de cette attention sur le jeune ténébreux ? Quelques semaines dans le plâtre, à la cheville et au poignet. Bref rien de bien vendeur, mais en vue de comment il réagit et bouge, on peut se douter facilement qu'il est ravi, bien que fortement râleur. Chassez le naturel, il revient au galop. Et le petit diable est de retour pour profiter au jour le jour de sa misérable vie maintenant qu'il est à nouveau captif, il n'a plus besoin de faire attention. Du moins, c'est ce qu'il pense à présent alors qu'il s'agit comme un sombre crétin avec ses plâtres pour dire sa façon de penser alors que vous êtes là à le juger de vos regards mornes.

Un enfer est promis quand il sera acheté. Pour lui ou pour son maître.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Race du personnage : Démon
MessageSujet: Re: Sylas Beli'Ya ᵜᴥ Terminée Lun 28 Mai - 22:02
Bienvenue officiellement à toi Stark' =3

Courage pour ta fiche!
Le bateau ivre, ca me rappelle une attaque de Bacchus... L'attaque de l'homme ivre owo *décède*

_________________

(c)Sélèra
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Race du personnage : Sainte - Anciennement Humaine
MessageSujet: Re: Sylas Beli'Ya ᵜᴥ Terminée Mar 29 Mai - 11:35
Bienvenue !

J'adore ton pouvoir ! effectivement il est magnifique ! et très utile... (sisi dans certain film les gens se griment avec une paire de lunette et ça fonctionne pour les cacher alors pourquoi ça marcherait pas pour toi ! 8D)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Race du personnage : Hybride démon
MessageSujet: Re: Sylas Beli'Ya ᵜᴥ Terminée Mer 30 Mai - 18:32
Merci à vous deux.

J'avoue que j'ai cherché un pouvoir totalement inutile. J'ai eu une autre idée tout à l'heure, mais ça fait un peu trop troll et je voyais pas comment ça aurait pu être un gros pouvoir pour le père du coup, j'suis resté sur ma première idée Very Happy

Et je signale que ma fiche est terminée, sauf si vous désirez que j'y appose des modifications Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://deliciouslyevil.forumactif.com
Race du personnage : Démon of the démon
MessageSujet: Re: Sylas Beli'Ya ᵜᴥ Terminée Mer 30 Mai - 21:10


Validation

Félicitation, tu es validé(e). Tu fais partie du groupe des esclaves !

Tu peux faire ta demande de maître ou esclave, lieux, métiers et RPs ICI
Amuses toi bien!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sylas Beli'Ya ᵜᴥ Terminée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Deliciously Evil :: Administration :: Personnages :: Personnages validés :: Esclaves